Mode d’emploi

Voici quelques clés pour mieux comprendre le nom des médicaments homéopathiques et la façon de les administrer.

Comment interpréter le nom d’un médicament homéopathique ?

Le nom inscrit sur le tube désigne la souche. Les souches sont définies par leur dénomination scientifique internationale, exprimée en latin. Ainsi les professionnels de la santé du monde entier peuvent identifier avec précision les médicaments dont ils parlent.

30C = la hauteur de dilution ; le médicament a été dilué 30 fois au centième à partir de la teinture mère.
H = le type de dilution (hahnemannienne) ; la dilution hahnemannienne est effectuée en suivant le mode de préparation mis au point par le Docteur Hahnemann.

Quelles sont les dilutions les plus fréquentes ?

  • Les dilutions 4CH ou 5CH pour les symptômes locaux ou lésionnels, comme une rougeur, un léger coup de soleil ou une brûlure d’estomac.
  • Les dilutions 7CH ou 9CH pour les symptômes généraux ou fonctionnels, comme les spasmes, les crampes, les maux de tête ou les courbatures.
  • Les dilutions 15CH ou 30CH pour les symptômes comportementaux, dans le cadre du stress par exemple ; et également pour les maladies chroniques.

Comment prendre un médicament homéopathique?

Respectez les indications portées sur le médicament ou les recommandations du praticien de la santé. D’une façon générale, voici quelques règles à suivre :

  • La prise d’un médicament homéopathique est conseillée en dehors des repas.
  • Pour le tube de granules, une prise se compose généralement de 5 granules ; le Compte granules permet de faciliter la prise du médicament.
  • Le contenu d’une dose (environ 200 globules) est à prendre entièrement, en une seule fois.
  • Les globules ou les granules sont à laisser fondre sous la langue.

Comment administrer un médicament homéopathique à un bébé ?

Pour les tout-petits, les granules ou globules peuvent être dissous dans un peu d’eau, dans un verre ou dans un biberon. Il est important de changer la solution quotidiennement.