Fabrication des médicaments

La préparation des médicaments homéopathiques associe aujourd’hui le respect de la tradition et l’innovation technologique, tout en appliquant  les Bonnes Pratiques de Fabrication, afin d’optimiser la fiabilité des médicaments.

 

1. Les matières premières

Il existe plus de 3 000 substances, issues du monde végétal, animal ou minéral, utilisées pour la fabrication des médicaments homéopathiques. Les plantes sauvages sont prélevées dans la nature et les plantes domestiques résultent de l’agriculture biologique. Elles sont récoltées en respectant l’équilibre naturel de la faune et de la flore ainsi que le rythme des saisons et sont utilisées fraîches dans la fabrication des teintures mères.

2. Les teintures mères

Les teintures mères sont, pour la plupart, obtenues suite à la macération de la souche dans un mélange d’eau et d’alcool.

3. La dilution et la dynamisation

La dilution homéopathique  consiste en déconcentrations successives de la teinture mère et permet donc de soigner sans toxicité.

La dynamisation permet d’homogénéiser la solution en l’agitant à chaque nouvelle dilution.

4. L’imprégnation

Cette étape consiste à imprégner la dilution homéopathique liquide sur un support neutre – généralement granule ou globule.

5. Le conditionnement

Le médicament homéopathique est ensuite conditionné pour s’adapter à son utilisation médicale : tube de granules, dose de globules, pommade, goutte, sirop, etc.

6. Le contrôle de la qualité

Les produits Boiron sont fabriqués selon les normes pharmaceutiques françaises, européennes, et nord-américaines (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Food and Drug Administration, Santé Canada).

Au sein des Laboratoires Boiron, une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de chimistes, de botanistes et de techniciens assure un suivi et un contrôle permanent à chaque étape de la fabrication du médicament dans le but d’assurer la qualité et la fiabilité des médicaments homéopathiques.