Connaître l’Arnica

Apprendre à connaitre l’Arnica :

L’Arnica montana contient de nombreux composés chimiques. La qualité de la plante dépend notamment de la présence d’un certain nombre de molécules actives dont la teneur varie naturellement.

Les molécules que l’arnica produit lui servent la plupart du temps à se protéger elle‑même. Sa composition dépend donc très fortement de son milieu environnant1 souterrain et aérien (animaux, insectes, soleil, PH du sol …).

DSC_6758

Par exemple :

  • Les lactones sesquiterpéniques aux propriétés anti‑inflammatoires décrites dans la pharmacopée européenne, se retrouvent notamment dans les poils des bractées1, des capitules épanouis et des feuilles.
  • Leur goût amer a vocation à protéger la plante des animaux herbivores1.
  • Les flavonoïdes, largement représentés dans la classe des médicaments veinotoniques2 et anti-inflammatoires, sont une famille de composés que l’on retrouve également dans les tiges et les feuilles d’Arnica montana1.
  • Leur action anti‑oxydante permet de protéger la plante des méfaits du rayonnement solaire3,4.
  • Les huiles essentielles (principalement le Thymol utilisé en pharmacie pour ses propriétés antiseptiques5) se retrouvent dans le capitule et les feuilles mais surtout dans les rhizomes et les racines.
  • Elles protègent la plante des bactéries et champignons contenus dans la terre.

Le saviez-vous ?

L’arnica est connue depuis l’Antiquité mais c’est depuis le Moyen‑Âge et sa description par l’abbesse Hildegarde de Bingen (Ste Hildegarde) qu’elle est utilisée dans la pharmacopée traditionnelle.

 


Sources :
1 Botanique, biologie et physiologie végétales 2eme édition révisée Maloin
2 Vidal 2014
3 Observatoire National des effets sur le réchauffement climatique, Note technique N°3 Janvier 200
4 Kouzi, Am J Health-Syst Pharm—Vol 64 Dec 1, 2007 p 2434-244
5 Dorland’s Illustrated Medical Dictionary, 28th ed.

Crédit photo ©Serge Sang

Tags: , , , ,